Backstage

Le site de conversation, de coaching
et d'information sur le recrutement

Bonjour Edy,
L’école d’actuariat est la voie royale qui mène à ces deux métiers techniques de l’assurance que sont l’actuariat et l’ALM. Je dirai que l’ALM est un peu plus technique/complexe car cette matière intègre toutes les complexités de modélisation de l’actif et des interactions actif/passif. Elle nécessite la maitrise des scénarios stochastique et une forte rigueur dans l’analyse des résultats. L’ALM a de l’avenir devant elle car le risque de marché (dont elle s’occupe) constitue pas moins de 50% des risques d’une compagnie d’assurance traditionnelle (en vision « SCR solvabilité II »), alors que le risque de souscription (suivi par l’actuariat) en représente plutôt 20% à 30%.
Avec les nombreux soubresauts sur les marchés en ce moment, l’analyse des risques de marché par l’ALM (liquidité, hausse de taux, dette européenne - comme le sujet Grec - , chute des actions) fait de l’ALM une fonction incontournable dans une compagnie d’assurance vie.

Réponses

Bonjour Edy,
L’école d’actuariat est la voie royale qui mène à ces deux métiers techniques de l’assurance que sont l’actuariat et l’ALM. Je dirai que l’ALM est un peu plus technique/complexe car cette matière intègre toutes les complexités de modélisation de l’actif et des interactions actif/passif. Elle nécessite la maitrise des scénarios stochastique et une forte rigueur dans l’analyse des résultats. L’ALM a de l’avenir devant elle car le risque de marché (dont elle s’occupe) constitue pas moins de 50% des risques d’une compagnie d’assurance traditionnelle (en vision « SCR solvabilité II »), alors que le risque de souscription (suivi par l’actuariat) en représente plutôt 20% à 30%.
Avec les nombreux soubresauts sur les marchés en ce moment, l’analyse des risques de marché par l’ALM (liquidité, hausse de taux, dette européenne - comme le sujet Grec - , chute des actions) fait de l’ALM une fonction incontournable dans une compagnie d’assurance vie.