Backstage

Le site de conversation, de coaching
et d'information sur le recrutement

Louis
Louis

Louis

Niveau
0
Score
0

Bonjour Camille,

Merci pour cette question qui porte sur un domaine en pleine expansion !

Chez BNP Paribas, nous ne séparons pas la question de la e-reputation de celle du community management, qui se nourrissent l'un l'autre. La e-reputation nous permet d'avoir un suivi de l'impact du secteur bancaire en général et de nos actions (online comme offline) et de nourrir nos actions de community management. Le community management a lui, évidemment, un impact sur notre e-reputation. Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux, tant au niveau de la direction de la communication Groupe (compte Twitter @bnpparibas_com, blog pourunmondequichange.com...) qu'au niveau de nos différents business (par exemple, les pages Facebook de Credito (Cetelem) ou de BNPParibas.net).

Nous avons choisi d'externaliser la partie "technique" de la e-reputation, tout le reste est internalisé. En effet, nous pensons qu'il est indispensable d'être partie prenante du métier pour bien analyser les réactions des internautes et encore plus pour mieux leur répondre. Ainsi, les personnes qui répondent à nos clients sur le fil Twitter SAV sont des personnes qui travaillaient déjà au centre de relations clients de la banque de détail. Twitter est juste un nouveau canal de communication.

Enfin, pour répondre à votre dernière question, sachez que les recrutements sont traités de manière indépendante par les directions que vous citez. La compétence "e-reputation" est effectivement importante, mais nous cherchons des profils de communicants / marketeurs complets, capable de prendre en compte toutes les dimensions du digital.

Louis

Réponses

Louis
Louis

Louis

Niveau
0
Score
0

Bonjour Camille,

Merci pour cette question qui porte sur un domaine en pleine expansion !

Chez BNP Paribas, nous ne séparons pas la question de la e-reputation de celle du community management, qui se nourrissent l'un l'autre. La e-reputation nous permet d'avoir un suivi de l'impact du secteur bancaire en général et de nos actions (online comme offline) et de nourrir nos actions de community management. Le community management a lui, évidemment, un impact sur notre e-reputation. Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux, tant au niveau de la direction de la communication Groupe (compte Twitter @bnpparibas_com, blog pourunmondequichange.com...) qu'au niveau de nos différents business (par exemple, les pages Facebook de Credito (Cetelem) ou de BNPParibas.net).

Nous avons choisi d'externaliser la partie "technique" de la e-reputation, tout le reste est internalisé. En effet, nous pensons qu'il est indispensable d'être partie prenante du métier pour bien analyser les réactions des internautes et encore plus pour mieux leur répondre. Ainsi, les personnes qui répondent à nos clients sur le fil Twitter SAV sont des personnes qui travaillaient déjà au centre de relations clients de la banque de détail. Twitter est juste un nouveau canal de communication.

Enfin, pour répondre à votre dernière question, sachez que les recrutements sont traités de manière indépendante par les directions que vous citez. La compétence "e-reputation" est effectivement importante, mais nous cherchons des profils de communicants / marketeurs complets, capable de prendre en compte toutes les dimensions du digital.

Louis