Backstage

Le site de conversation, de coaching
et d'information sur le recrutement

Bonjour Clémence,

Mieux que te raconter une histoire sur notre culture ou comment c’est notre quotidien, je vais te donner des éléments qui vont t’aider à te faire une idée par toi-même.

Pour commencer, je profite pour paraphraser un des membres du Comité Exécutif de BNP Paribas Wealth Management : « Notre métier est le meilleur au monde ! ».

Certes, notre métier doit être un des plus « riches » dans le monde financier, pas précisément par les montants avec lesquels on travaille, mais par sa variété : Nous accompagnons nos clients avec une vision 360° pouvant comprendre tous les aspects ce leur vie sur le long terme.

Pour réussir ceci, un gestionnaire de patrimoine manage un très large spectre de solutions qui vont dès le conseil dans la gestion de leur patrimoine ou leurs investissements, jusqu’à la création de leurs fondations philanthropiques, passant par des solutions pour leur vie familiale, professionnelle et/ou pour leurs entreprises.
Bien évidement le gestionnaire ne maîtrise pas tous les domaines, mais il les connaît et coordonne des experts pour que les clients soient « simplement » satisfaits.
« Simplement » car une relation de confiance ne peut pas être basée sur la complexité. Et dans notre métier cette complexité vient de notre contexte à la croisade des dynamiques mondiales qui cristallisent de manière différente dans les différents pays où BNP Paribas Wealth Management est présent. Notre capacité d’adaptation en local est la clef de voute, et notre réussite est possible grâce à que nos experts travaillent en réseau répartis dans 30 pays : Culturellement on parle d’un métier très « riche » aussi.

En comparaison avec la Banque de Retail ou le Corporate Banking, par exemple, nous ne sommes pas très nombreux. Si tu ajoutes qu’on est très dispersés géographiquement et la quantité d’attention qui peut supposer une relation de qualité avec nos clients, tu peux déduire à quel point nous devons être efficaces, collaborer les uns avec les autres, tout en respectant nos engagements en termes de contrôle de risque et prudence. Peu nombreux, travaillant coude à coude en 30 pays … on est une petite-grande famille !

J’espère que de ces lignes peuvent te donner une idée générale de notre culture et du rôle d’un gestionnaire de patrimoine.

Ensuite, pour répondre à ta question sur le parcours et le quotidien, tout dépend par quel type poste tu entres (en relation directe avec nos clients, en support en tant qu’expert, dans le marketing, … ), de ton profil ainsi que de ton projet professionnel et les moyens que tu te donnes pour le réaliser .

Des questions que je me poserais à ta place avant de commencer ton chemin:
• Jusqu’où aimerais-je arriver ? Pour quelle raison ?
• Dans quel type de poste aimerais-je me développer ?
• Ai-je le bon profil ? il faut être aussi réaliste!
• Les écarts à combler entre mon profil et le profil du poste que je veux peuvent être comblés par des formations ou par le développement personnel ?

Une fois ton trajet défini il y a beaucoup des manières pour y arriver.

Par exemple, si mon cas peut te servir de preuve, avec un background en tant que manager, RH, et formateur, j’ai commencé dans une agence du retail en tant que Conseiller en Gestion Financière pour des clients non résidents en France. Le but : m’intégrer, connaître les clients, l’offre et le Groupe BNP Paribas.

En même temps j’ai fait une formation à la fois financière (pour combler mes faiblesses dans ce domaine) et de stratégie dans le domaine des nouvelles technologies (pour me recycler après ma sortie de l’université) avec un mémoire sur les réseaux de clients de la Banque Privée (qu’est-ce qui se passerait si nos clients décidaient de s’organiser en réseau ? Comment pourraient-eux faire ? Quelles conséquences pour mon métier ?).

Ainsi j’ai bien justifié une promotion à BNP Paribas Wealth Management où je participe à des projets internationaux (ce qui colle à mon profil multi-langue et multiculturel) pour développer nos services dans le domaine digital. Ce type de projets demandent l’intervention d’experts dans tous les domaines de notre métier, et bien sûr, répartis dan nos 30 pays de manière à que les solutions à créer soient le mieux adaptées, le plus simples pour nos clients et dans le respect des régulations légales auxquelles nous sommes soumis… Encore de l’innovation, du travail coude à coude avec des experts dans d’autres domaines, internationalisation, orientés pour apporter des solutions à nos clients : Comme tu peux observer, la culture que je décrivais n’est pas propre aux gestionnaires de patrimoine, mais à toute notre organisation.

J’espère que cela aura pu t’inspirer et t’aider à répondre à tes questions.

A bientôt

Réponses

Bonjour Clémence,

Mieux que te raconter une histoire sur notre culture ou comment c’est notre quotidien, je vais te donner des éléments qui vont t’aider à te faire une idée par toi-même.

Pour commencer, je profite pour paraphraser un des membres du Comité Exécutif de BNP Paribas Wealth Management : « Notre métier est le meilleur au monde ! ».

Certes, notre métier doit être un des plus « riches » dans le monde financier, pas précisément par les montants avec lesquels on travaille, mais par sa variété : Nous accompagnons nos clients avec une vision 360° pouvant comprendre tous les aspects ce leur vie sur le long terme.

Pour réussir ceci, un gestionnaire de patrimoine manage un très large spectre de solutions qui vont dès le conseil dans la gestion de leur patrimoine ou leurs investissements, jusqu’à la création de leurs fondations philanthropiques, passant par des solutions pour leur vie familiale, professionnelle et/ou pour leurs entreprises.
Bien évidement le gestionnaire ne maîtrise pas tous les domaines, mais il les connaît et coordonne des experts pour que les clients soient « simplement » satisfaits.
« Simplement » car une relation de confiance ne peut pas être basée sur la complexité. Et dans notre métier cette complexité vient de notre contexte à la croisade des dynamiques mondiales qui cristallisent de manière différente dans les différents pays où BNP Paribas Wealth Management est présent. Notre capacité d’adaptation en local est la clef de voute, et notre réussite est possible grâce à que nos experts travaillent en réseau répartis dans 30 pays : Culturellement on parle d’un métier très « riche » aussi.

En comparaison avec la Banque de Retail ou le Corporate Banking, par exemple, nous ne sommes pas très nombreux. Si tu ajoutes qu’on est très dispersés géographiquement et la quantité d’attention qui peut supposer une relation de qualité avec nos clients, tu peux déduire à quel point nous devons être efficaces, collaborer les uns avec les autres, tout en respectant nos engagements en termes de contrôle de risque et prudence. Peu nombreux, travaillant coude à coude en 30 pays … on est une petite-grande famille !

J’espère que de ces lignes peuvent te donner une idée générale de notre culture et du rôle d’un gestionnaire de patrimoine.

Ensuite, pour répondre à ta question sur le parcours et le quotidien, tout dépend par quel type poste tu entres (en relation directe avec nos clients, en support en tant qu’expert, dans le marketing, … ), de ton profil ainsi que de ton projet professionnel et les moyens que tu te donnes pour le réaliser .

Des questions que je me poserais à ta place avant de commencer ton chemin:
• Jusqu’où aimerais-je arriver ? Pour quelle raison ?
• Dans quel type de poste aimerais-je me développer ?
• Ai-je le bon profil ? il faut être aussi réaliste!
• Les écarts à combler entre mon profil et le profil du poste que je veux peuvent être comblés par des formations ou par le développement personnel ?

Une fois ton trajet défini il y a beaucoup des manières pour y arriver.

Par exemple, si mon cas peut te servir de preuve, avec un background en tant que manager, RH, et formateur, j’ai commencé dans une agence du retail en tant que Conseiller en Gestion Financière pour des clients non résidents en France. Le but : m’intégrer, connaître les clients, l’offre et le Groupe BNP Paribas.

En même temps j’ai fait une formation à la fois financière (pour combler mes faiblesses dans ce domaine) et de stratégie dans le domaine des nouvelles technologies (pour me recycler après ma sortie de l’université) avec un mémoire sur les réseaux de clients de la Banque Privée (qu’est-ce qui se passerait si nos clients décidaient de s’organiser en réseau ? Comment pourraient-eux faire ? Quelles conséquences pour mon métier ?).

Ainsi j’ai bien justifié une promotion à BNP Paribas Wealth Management où je participe à des projets internationaux (ce qui colle à mon profil multi-langue et multiculturel) pour développer nos services dans le domaine digital. Ce type de projets demandent l’intervention d’experts dans tous les domaines de notre métier, et bien sûr, répartis dan nos 30 pays de manière à que les solutions à créer soient le mieux adaptées, le plus simples pour nos clients et dans le respect des régulations légales auxquelles nous sommes soumis… Encore de l’innovation, du travail coude à coude avec des experts dans d’autres domaines, internationalisation, orientés pour apporter des solutions à nos clients : Comme tu peux observer, la culture que je décrivais n’est pas propre aux gestionnaires de patrimoine, mais à toute notre organisation.

J’espère que cela aura pu t’inspirer et t’aider à répondre à tes questions.

A bientôt